Linkage made in Russia : Téhéran pourrait intégrer l’OCS

25 juin, 2016

| Russie/Iran | Géostratégie | Jacques Borde |

Beaucoup se demandait quelle allait être la réponse du président russe, Vladimir V. Poutine, aux tensions avec l’administration Obama sur les questions du Levant et aux piques incessantes du secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

À défaut de lancer des vagues de T-90 sur les frontières baltes comme voudrait nous le faire croire Stoltenberg, un brin taquin, Vladimir Poutine a fait savoir – dans ce qui est à l’évidence une réponse du pâtre russe au berger otanien – qu’il n’existait « aucun obstacle » à une adhésion de l’Iran à l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS).

Très précisément, Vladimir Poutine qui s’exprimait devant les dirigeants des pays membres de l’OCS, a déclaré que « l’application de l’accord nucléaire et la levée des sanctions anti-iraniennes favorisaient une adhésion permanente de Téhéran à ce bloc économico-sécuritaire ».

Et d’enfoncer le clou en rappelant que « L’Iran en tant que membre observateur, a eu une participation active au sein de l’OCS depuis 2005. A mon avis, après le règlement des questions liées à la question nucléaire et la levée des sanctions, il n’existe plus aucun obstacle pour qu’on puisse examiner la proposition de Téhéran de devenir membre permanent de l’OCS ».

Tropisme pro-iranien aussitôt repris par le président ouzbèke, Almazbek Atambaev, qui affirmait dans la foulée que « le respect par l’Iran de ses engagements envers l’accord nucléaire lui permettrait d’adhérer de façon permanente l’OCS dans un proche avenir ».

Du pain béni pour l’administration Rohani qui voit sa stratégie au Levant, certes, progresser par capillarité, mais lui coûter de plus en plus de personnels face à la résilience d’Al-Dawla al Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (Daech)1.

Pour rappel, l’accord de l’Organisation de coopération de Shanghai, signé en juin 2001, rassemble la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan.

Note

[1] Ou ÉIIL pour Émirat islamique en Irak & au Levant.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail