Ze grrrrros scandale qui gâche le sacre*

25 juillet, 2016

| É-U | Primaire démocrate| Eber Addad |

Eber Addad, encore & toujours, sur le scandale qui frappe le Parti démocrate à l’orée de sa Convention de Philadelphie….
*le titre est de la rédaction.

Debbie Wasserman Schultz, la présidente du Parti Démocrate vient de démissionner à la veille de l’ouverture de la Convention Démocrate ! Ça fait beaucoup « désordre » et pour ceux de mes amis qui trouvaient qu’il y avait eu du grabuge au Parti Républicain je pense qu’ils feraient mieux de se soucier maintenant d’un événement d’une toute autre gravité.

La raison officielle est « la révélation, ainsi que protestations considérables des pro-Sanders dans les rues de Philadelphie pour accueillir les délégués, qui aurait menacé de saper le processus de réconciliation délicate qui a suivi la lutte féroce entre Bernie Sanders et Hillary Clinton ». Et cette version officielle continue par « Et ils ont soulevé la perspective d’une convention qui a été conçue pour mettre en valeur l’optimisme et de l’unité du Parti démocrate, contrairement aux républicains, et qui aurait pu être gâchée par des dissensions et du désordre ».

C’est presque aussi beau que les communiqués du Parti Communiste de l’Union Soviétique (PCUS) sous Staline et ça pourrait tout aussi bien émaner du Présidium du soviet suprême du Parti des Travailleurs Nord-coréens… Mais non c’est en Amérique, en juillet 2016, au Parti Démocrate !

La raison réelle, extrêmement grave et qui montre la corruption de ce parti et de sa candidate Hillary Clinton, est la découverte, très probablement avec le soutien de la Russie, mais surtout grâce au site WikiLeaks de 19.000 messages qui sont des indications très fortes et sans ambiguïté de la partialité en faveur de Hillary Clinton dans la campagne contre le sénateur du Vermont Bernie Sanders, battant en brèche le principe même des élections primaires, qui est de donner les mêmes chances, équitablement, à tous les candidats qui se présentent.

Belle illustration, si besoin en était, de la décrépitude, de l’immoralité, de l’iniquité et de la corruption qui règnent à l’intérieur de ce parti qui a truqué tout le processus pour offrir un couronnement sans contestation à Hillary ! Son plus fervent soutien Debbie Wasserman Schultz a donc été obligée de démissionner la veille de l’ouverture de la Convention pour tenter d’éviter un scandale (de plus) et une rébellion sans précèdent. Du jamais vu !

Je doute que la presse française le mentionne de façon significative tant elle soutient inconditionnellement, comme elle le faisait déjà pour Obama, la propagande qui émane de ce parti.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail