Sans état d’âme j’ai voté Trump

| États-Unis | Présidentielles | Eber Addad |

Le dernier post sur les élections américaines en ligne mis par Eber Addad sur Facebook. bonne lecture à tous.

Je crois que tout a été dit ou presque sur ces élections et, pour ma part, j’ai déjà voté. J’ai choisi Trump malgré tous ses défauts et un peu à reculons. Il n’était pas mon candidat depuis le début mais c’est lui qui a gagné les primaires, « fair and square » comme on dit ici, sans tricherie et en se battant contre 16 autres politiciens professionnels chevronnés qui tous ou presque avaient des budgets nettement plus élevés que le sien. Rien que de comparer les budgets des autres candidats, Jeb Bush : presque 200 M$US, Ted Cruz 170 M$US, alors que Trump n’a pas dépassé les 40 M$US donne le tournis. Mais ce n’est rien, comparé aux 450 M$US dépensés par Hillary Clinton dans les seules primaires avec un unique candidat contre elle…

Je voudrais d’abord souligner que j’ai presque toujours voté démocrate dont deux fois pour son mari Bill et une fois pour le vice-président de celui-ci, Al Gore. Je suis maintenant enregistré comme Indépendant et non pas Républicain après avoir été Démocrate pendant 25 ans.

Pourquoi donc voter Trump et non Clinton dans la présidentielle ?

Parce que même avec ses manquements Trump n’est pas 1/1000ème aussi corrompu qu’Hillary Clinton. Je vais faire un bref résumé de sa carrière sans tenir compte des 48 cadavres qui ont jalonnés son parcours et qui, peut-être, ne sont pas tous des coïncidences. Elle a commencé sa carrière politique dans le Comité du Watergate dont elle s’est faite virer pour mensonges. On la retrouve ensuite comme une assistante plus ou moins occulte de son mari quand il était Gouverneur de l’Arkansas où on lui prête bien des manipulations jusqu’au jour où elle est impliquée dans un scandale immobilier, Whitewater ou elle a bénéficié de parts importantes en échange de faveurs accordés aux promoteurs. Elle est très chanceuse puisqu’au milieu du procès presque tous les protagonistes sont morts y compris le promoteur principal, Jim McDougal, qui lui, a eu le bon goût de mourir en prison d’une crise cardiaque à l’âge de 57 ans…

N’oublions pas l’avocat associé à Hillary qui la défendait dans ce dossier, Vince Foster, qui est devenu par la suite Conseiller à la Maison-Blanche et qui s’est « suicidé » à quelques kilomètres de celle-ci en pleine gloire et réussite professionnelle, le portrait typique du dépressif…

Passons sur ces détails sordides et voyons la carrière de la candidate. En charge de la réforme de santé pendant le premier mandat de son mari, elle fait un énorme flop malgré tous les soutiens dont elle jouissait. Comme sénatrice de New York, elle n’a strictement rien accompli, pas le moindre projet de loi significatif, rien mais elle a voté pour la guerre en Irak ! Ensuite comme Secrétaire d’État elle a participé à l’énorme déstabilisation du Moyen-Orient, toujours en cours, en abandonnant des alliés précieux comme Ben Ali mais surtout Moubarak au profit des Islamistes, Morsi, Gannouchi et les autres… et à l’assassinat de Kadhafi, personnage grotesque mais qui permettait de contenir l’invasion des migrants qui vont être, à très court terme, un véritable problème pour l’Europe outre que c’est aussi un énorme drame humain. Elle a permis, avec l’incompétence de son boss Obama, aux relations avec la Russie de se détériorer gravement tout en laissant à ce pays le leadership aussi bien au Moyen-Orient où ils sont revenus après 30 ans d’absence que dans d’autres endroits au monde. Elle a commencé les travaux d’approche avec l’Iran qui permettront, dans pas longtemps, à ce pays de se doter de l’arme nucléaire.

Elle a installé, illégalement, un serveur e-mail chez elle pour pouvoir continuer à faire profiter sa Fondation et sa famille de l’argent de la corruption qui coulait à flot quand elle gérait le Département d’État. On parle ici de dizaines voire de centaines de millions de dollars. Le Maroc, M$US, l’Arabie Séoudite, 28 M$US, Qatar, plusieurs millions dont 1 M$US, qui vient juste d’être déclaré comme cadeau d’anniversaire à Bill. Ça, c’est officiellement, imaginons ce qu’il en est officieusement. Donc, et c’est parce que je veux faire court, voter pour Clinton c’est voter pour l’Islamisme à la Maison-Blanche, via le Qatar, l’Arabie Séoudite et bien d’autres mais aussi, et surtout, grâce à son bras droit Huma Abedin, fille et sœur de Frères Musulmans et dont la mère tient un magazine antisémite dans lequel Huma a travaillé 12 ans. Ceci n’est qu’un bref aperçu des faits et méfaits d’Hillary Clinton qui sera, si par malheur elle était élue, la plus corrompue et la plus dangereuse des Présidents US. Je n’ai parlé ni du scandale de Benghazi ni sur celui des livraisons d’armes à ISIS ni sur plusieurs autres choses toutes aussi répréhensibles.

Et Trump ? Il est grossier et vulgaire. C’est tout ? C’est vrai qu’à ses meetings les gens sont en colère, c’est vrai aussi qu’à ses meetings il y a beaucoup de monde, 10, 15, 20 voire 30.000 personnes alors que Clinton en a quelques centaines. C’est vrai que ce sont en grande majorité des personnes de la classe moyenne victimes du système financier, de la mondialisation et du chômage qui les a laissés sur le bord de la route, sans avenir et sans espoir… doit-on le leur reprocher comme elle l’a fait, « un panier de déplorables » ! C‘est vrai aussi que toute la presse, tout Wall Street, toutes les grandes industries, tous les duopoles, tous ceux qui profitent du système, toutes les célébrités ont pris parti pour elle et n’ont strictement rien à lui reprocher, elle la candidate inéluctable… et c’est sans compter le népotisme dont nous ont aussi fait profiter les Bush avec les résultats que nous savons. C’est à peine digne d’une république bananière…

Il n’y a pas photo. Sans état d’âme j’ai voté Trump.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail