ONU : Nikki remplace Samantha, enfin !

| É-U/ONU | Diplomatie | Questions à Jacques Borde |

C’est fait : Nikki Haley, remplaçante désignée de la calamiteuse Samantha Power, a été approuvée au poste d’ambassadeur des États-Unis près les Nations-unies, ce à une très large majorité, par le US Senate Committee on Foreign Relations (Commission des Affaires étrangères).

Les sénateurs ont voté par 96 voix contre 4 en sa faveur. Nikki Haley emportant le soutien de nombreux démocrates. Elle sera l’une des quatre femmes sur les 21 membres de l’administration Trump.

À noter plusieurs éléments à propos de Nikki Haley :

1- Gouverneur d’origine indienne de la Caroline du Sud (à dater de 2011), Nikki Haley fait partie de la génération montante des leaders républicains. À son poste de gouverneur, elle avait su gérer la crise du retrait du drapeau confédéré en 2015, après la tuerie  commise par Dylann Roof dans une église noire de Charleston.

2- Sa foi, Sikh convertie au christianisme, son site internet annonce la couleur : « Ma foi au Christ a un impact profond sur ma vie quotidienne et je me tourne vers Lui pour obtenir les conseils nécessaires à chaque décision que je dois prendre ».

3- Elle s’affiche comme résolument pro-israélienne Interrogée sur la promesse de campagne du candidat Trump de déplacer l’ambassade des US à Jérusalem, Nikki Haley avait répondu : « Absolument. Ce n’est pas seulement ce qu’Israël veut, mais c’est aussi ce que ce Congrès a dit qu’il soutiendrait ».

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon, avait aussitôt salué la déclaration de Haley.

« Nous remercions l’ambassadrice désignée Haely, une véritable amie d’Israel, pour son soutien univoque et sa déclaration claire sur la discrimination contre Israël qui sévit à l’ONU. Nous sommes impatients de travailler avec elle pour réparer ce qui a été honteusement causé par la résolution [2334] adoptée par le Conseil de Sécurité. Nous ouvrirons une nouvelle ère à l’ONU, qui inclura de vraies réformes destinées à mettre fin à l’obsession partiale de l’ONU par Israël ».

Au total, cinq hauts responsables de l’administration Trump sont désormais en place :

1- Le US Secretary of Defense, le général (Ret) James Mad Dog Mattis (98 voix contre 1).
2- Le US Secretary of Homeland Security (secrétaire à la Sécurité intérieur), le général (Ret) John Francis Kelly.
3- Mike Pompeo à la tête de la CIA (66-32),
4- Nikki Haley.
5- Le National Security Adviser, le lieutenant-général (Ret) Michael T. Mike Flynn.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail