Un Vrai pistolet : Lorsque l’US Army passe chez SIG !

| États-Unis | Défense | Jacques Borde |

L’US Army, hors l’USSOCOM, aura une vraie arme de poing pour remplacer le peu performant M9 : le SIG P320.

« Sig Sauer Inc., Newington, New Hampshire, was awarded up to $580,217,000 for a firm-fixed-price contract for the Modular Handgun System including handgun, accessories and ammunition to replace the current M9 handgun. Bids were solicited via the Internet with nine received. Work locations and funding will be determined with each order, with an estimated completion date of Jan. 19, 2027. Army Contracting Command, Picatinny Arsenal, New Jersey, is the contracting activity »
W15QKN-17-D-0016.

C’est fait : l’US Army a passé commande auprès de SIG Sauer, pour remplacer le ô combien controversé Beretta M9, en dotation depuis le milieu des années 80, par le SIG P320.

L’US Army était à la recherche d’un nouveau Modular Handgun System (système d’arme de poing modulaire, en français) et c’est SIG Sauer (la filiale américaine de Swiss Arms) qui vient de rafler le contrat de 580 M$US.

SIG Sauer l’a emporté face à Beretta, FN Herstal, Glock et Smith & Wesson.

À ceux qui s’interrogent sur ce choix, je répondrai que, pour avoir essayé le P320, son exceptionnel départ a dû jouer au moment décisif.

Grosse déception, en revanche, pour Glock, qui doit se faire à l’idée que tout ne lui est pas dû sur le marché US où ses victoires sont pourtant régulières. Sans doute, les militaires US ont dû se rappeler que si les Glock sont des machines imposantes de solidité et d’interopérabilité, l’arme ne pardonne pas une mauvaise prise en main. Sans parler de cette obligation d’avoir à percuter l’arme pour pouvoir la démonter…

Vieil adage des pas de tir : c’est le tireur qui est généralement (à 99%) en cause et non l’arme.

Le P320 sera-t-il au rendez-vous de la durée et de la fiabilité ? Voir le cas du peu convaincant P2022 des administrations françaises…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail